SIGNALEZ-NOUS UN LIEU INSOLITE

Nous accordons la plus grande importance au courrier de nos lecteurs : n’oubliez pas de nous faire part de vos remarques et n’hésitez pas à nous signaler
un lieu insolite qui aurait échappé à notre équipe de rédaction.

button icon Signaler un lieu insolite

PRESSE – JOURNALISTE

Pour télécharger nos couvertures en haute définition, rendez-vous à la page Catalogues.

A PROPOS DE L’EDITEUR :

Jonglez_ThomasAprès ses études de gestion à l’ESSEC et plutôt que de rentrer immédiatement dans la vie active, Thomas Jonglez décide en 1992 de partir en voyage.

Le premier le mène pendant 7 mois en Amérique du Sud, où il part avec son sac à dos perfectionner son espagnol et découvrir le monde : Argentine, Bolivie, Paraguay, Chili et Pérou, pays parmi lesquels il parcourt plus de 5000 km en auto-stop, et même en bateau-stop.

De retour en France, il part effectuer son service militaire, ayant préféré cette option plutôt que celle d’une coopération à l’étranger. Thomas fait ainsi ses classes d’officier dans l’infanterie à Montpellier puis rejoint en tant que sous-lieutenant le 6e régiment parachutiste d’infanterie de marine (6e RPIMA), un régiment où officia le célèbre général Bigeard.

En sortant de son service militaire, Thomas achète un aller simple pour Pékin et décide de rentrer à Paris sans prendre l’avion : ce seront 7 mois d’un voyage exceptionnel. Entré en fraude au Tibet, caché sous des couvertures, il se fait finalement prendre en stop par des militaires chinois, dort avec eux dans les casernes disséminées au Tibet le long de la frontière indienne, et rejoint Kashgar et le Turkestan chinois par une route réputée impraticable, à travers la région interdite du Aksai Chin. De là, il rejoint le Pakistan où il reçoit un accueil extraordinaire, notamment dans les zones tribales, devenues célèbres depuis les événements de septembre 2001. Il part ensuite en Inde, où il s’initie à la méditation, avant de revenir au Pakistan puis, à travers le Balouchistan, de rejoindre l’Iran, où il passe un mois. Il traverse ensuite le Kurdistan, la Turquie, la Grèce, la Macédoine (il est le premier étranger à passer la frontière entre les deux pays, la Macédoine nouvellement indépendante venant à peine d’ouvrir sa frontière avec son voisin grec), l’Albanie, l’Italie la Suisse, puis Paris, où il arrive gare de Lyon.

C’est à son retour qu’il écrit avec un ami son premier guide « Paris 300 lieux pour les curieux », avant de rentrer chez Usinor comme chef de zone export sur l’Amérique du Sud. En 2000, il crée avec Usinor une société pour vendre de l’acier sur internet et est rattaché directement à Francis Mer auquel il rapporte une fois par semaine de l’état d’avancement du projet. Il part ensuite à Bruxelles pendant deux ans pour monter une place de marché internet avec les concurrents d’Usinor : Thyssen Krupp, Corus (ex British Steel) et Arbed, qui fusionnera plus tard avec Usinor pour devenir Arcelor.

À la fin de son séjour bruxellois, Thomas monte sa maison d’édition (Éditions Jonglez), spécialisée sur les guides traitant de lieux insolites et secrets. Ne souhaitant pas concurrencer les guides existants, il décide d’adopter un modèle original, créant par la même un nouveau type de guides de voyage : ses guides seront par définition écrits par les habitants, et ne traiteront que des lieux qui ne sont pas dans les autres guides. Les acheteurs potentiels sont donc les habitants eux-mêmes, à qui le guide permet ainsi de découvrir ou redécouvrir leur ville, ainsi que les voyageurs curieux qui connaissent déjà la ville ou la région.

Le premier guide sera celui de Bruxelles insolite et secret (2003), dont le succès le conforte dans l’idée que le modèle est bon. Il lance ensuite Marseille insolite et secret et s’associe à Michelin qui le diffuse dans la plupart des pays européens.

Après son séjour bruxellois, à 32 ans, Thomas devient également directeur de la stratégie d’Ugine & ALZ (6000 employés, 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires), la plus grosse société d’aciers inoxydables du groupe Arcelor, dont il rejoint aussi le comité de direction.

Fin 2004, Thomas décide finalement de se consacrer à plein temps à sa maison d’édition et quitte Arcelor.

Fin 2005, il s’installe à Venise d’où il gère les Éditions Jonglez qui publient des guides et des livres en six langues (anglais, français, espagnol, italien, portugais, néerlandais). Il a publié le guide ‘Venise insolite et secrète’ qui a nécessité 5 ans de recherches sur le terrain. Le guide a obtenu le prix du meilleur guide de voyage de l’année 2011 au « Independent Publishers’ Award » aux Etats-Unis.

En 2012, il part de Venise pour rejoindre le Brésil par la route en traversant l’Asie et le Pacifique. Thomas vit désormais à Rio de Janeiro.

CONTACT

par courrier : 17 boulevard du Roi, 78000 Versailles
email : info@editionsjonglez.com
par téléphone : +33 (0)1 39 51 09 87